Atelier-spectacle de 3è année, avec les étudiants de la 70è promotion de l'ENSATT, et les élèves musiciens du CRR de Lyon (classe de jazz).
Assemblement : Enzo Cormann - Chef de troupe : Charlie Nelson - Direction musicale : Jean-Marc Padovani


2011 | atelier spectacle ENSATT

Textes proposés par les écrivain.es du département des Ecrivains Dramaturges

 

(groupe 2 : 2006-2009).

Dans un théâtre de fortune, douze comédiens et cinq musiciens déroulent le fil d'un cabaret rêveur. Cette troupe affairée et chahuteuse porte un regard décalé sur le corps que l'époque et son avenir sont en passe d'inventer. Anatomie humaine atomisée, bradée, abîmée, niée par le commerce des vies et des apparences.
Le titre du spectacle, emprunté à Antonin Artaud, renvoit à cette danse à l'envers ("comme dans le délire des bals musetto…") que préconise l'auteur de "Pour en finir avec le jugement de Dieu", comme outil de reconstruction de notre rapport au monde : "Faites danser enfin l’anatomie humaine, de haut en bas et de bas en haut, d’arrière en avant et d’avant en arrière, mais beaucoup plus d’arrière en arrière, d’ailleurs, que d’arrière en avant ."

Collection d’univers instantanés, carambolage de sujets et de genres, kaléidoscope, tourbillon de parti­cules hétérogènes, chansonnettes, dits, ritournelles, tableaux vi­vants, que sais-je ? gribouillis ! Théâtre à cru et à cran, “à-très-grosses-ficelles” (Dubuffet), cabaret impossible, im­probable, impayable. Farce tragigrotesque. Méli-mélo. Bris, collage. Pétaudière. Chaos­mose…" (EC, Divagation manifeste, 2000.)